Michèle MAUREL  

     Autodidacte de formation, rêveuse par nature, contemplative et Artistiquement atteinte, tout dans l’Art m’attire !

    J’ai fait mes premières armes comme beaucoup, enfant, en redessinant inlassablement les personnages de Walt Disney. Adolescente, j’ai « portraitisé » au crayon une bonne partie de ma classe, puis ma famille. Le point de départ du portait au crayon vient de mon admiration du moment pour un acteur français parti trop tôt, Patrick Dewaere (la douceur de son regard, allez savoir !) et d’une enfance plutôt solitaire.

     Du dessin je suis passée à la peinture : acrylique, huile et tout récemment aquarelle en intégrant l’atelier de peinture de Dominique CHAMPOUSSIN au centre culturel de St Laurent du Var (06700)

     Puis la photo est entrée dans ma vie : photos de nature, lumière naturelle pour ensuite aller jouer au photographe de grandes occasions : anniversaires, mariages, fêtes… Depuis plus de 10 ans, la macro aidant, je me suis attachée aux détails jusqu’à y voir de temps en temps d’autres images dans l’image. A force de pratique, l’œil s’est aiguisé et c’est en véritable obsédée du détail que j’ai accumulé des clichés de nature détournée, comme j’aime à les appeler.

     De mon point de vue, mes plus belles créations sont celles que j’ai réalisées pour quelqu’un ou une occasion particulière. Il y a un côté transcendance, dépassement de soi qui doit être en lien avec le désir de ne pas décevoir, de faire le mieux possible pour que le résultat plaise vraiment.
J’expose mes photos depuis 2017 et les retours sont vraiment encourageants, quel que soit l’âge de la personne, il y a un côté amusant et imaginatif qui semble plaire à tous.


www.moms-art.com




     Exposition 

Exposition : « Détournement de nature »
Salle Molière

     A vue de nez, on est bien dans le détail !

     Un peu comme quand, enfant, on s'exclame ; "Oh, regarde, on dirait un..." devant un nuage en forme d'imaginaire ! Et pouf, l'image s'évapore déjà...

     En fait, j'ai continué à en voir un peu partout, essentiellement dans la nature. Je les ai pris en photo pour contrer justement ce côté éphémère !

     La nature, mes amis les arbres surtout, sous toutes leurs formes m'inspirent : racines, souches, bois flottés, moussus, coupés, moisis, brûlés, morts...

     A force, l'œil s'aiguise et tout est aujourd’hui sujet à mon interprétation : une porte, une charnière, un caillou, de la glace, une borne incendie...

     Je les appelle "mes chimères" !

     J'ai trouvé cette définition sur le net : "La symbolique de la chimère est vaste et son nom a été repris pour désigner, dans un sens étendu, toutes les créatures composites possédant les attributs de plusieurs animaux ainsi que les rêves ou les fantasmes et les utopies impossibles" Ça me correspond assez !

     Voici quelques années maintenant que j'accumule ce type de clichés et l'idée a germé de les regrouper.

     Tout est prétexte ! La chasse automnale de champignons, la quête estivale d'espaces "isolés" (sur une Côte d'Azur surpeuplée), les balades hivernales en raquettes ou les randonnées printanières dans notre vaste et merveilleux arrière-pays... Je salue au passage la patience de mes accompagnateurs que je rattrape toujours d'un bon pas !

     J'espère continuer encore longtemps à chercher, enfin surtout à trouver ! Votre Titilleuse d'imagination !

Mom’s






Association « Ecrire avec la Lumière », organisatrice du Festival Photographique de Roquebrune sur Argens
Toute reproduction, même partielle, est interdite. Copyright réservé.
Webmaster: Guillaume Roumestan | Mail: g_roumestan@hotmail.com
  
Page officielle